▪▪▪▪

le phare

CRÉATION 2006

Premier spectacle de Boris Gibé, Le Phare a été créé en juin 2006. 
Musique, théâtre corporel, danse acrobatique et cirque s’y mêlent pour approcher une nouvelle forme de poésie à l’état brut.

Boris Gibé et Chifo nous plongent au cœur d’un phare en perdition, dans une atmosphère de promiscuité. Le phare est un véritable huit clos en eau troubles, un tête à tête à fleur de peau baigné d’émotions extrêmes. Dans ce décor où se déchaînent les vagues, la poésie est parfois portée par des effluves salines…

Cette première partie du spectacle pose le cadre, par un abord théâtral très concret, mais ce duo de clowns tantôt touchant tantôt grinçant va vite se révéler une fausse piste de lecture. Ce crime passionnel n’est qu’un crime initiatique. Tout bascule, les boucles se répètent, les identités se mélangent, l’histoire se déconstruit, et se joue de la suite narrative qui vient de nous être donnée.

La dramaturgie s’affranchie alors du sens narratif pour mieux toucher au plus direct. Les apparitions aériennes se succèdent.

Ces gardiens sont ils vraiment deux, ou ne serait- ce qu’une seule personne retrouvant enfin l’être qu’il n’aura jamais réussit à rejoindre vraiment. Les deux hommes dansent sur un air de free jazz. Reste au gardien son saxo qui déchire la nuit, frêle corne de brume dans cette mer qui hurle trop fort, esquisse de guide pour les marins perdus. L’atmosphère pesante et humide n’en démord pas, l’émotion touche à plein fouet et laisse de cette tour à l’abandon se libérer une lueur d’espoir, sous les traits d’un double au regard d’enfant, abstraction fragile d’un gardien devenu vestale inutile. De ses danses naîtront la poésie transfigurant seaux, filets de pêche, poulies, cordages, … en accessoires de ballets aériens et jongleries éphémères. Une métaphore de la folie se balançant au rythme des cordes pincées d’un piano éventré d’où surgira la lumière précaire qui vacillera jusqu’à l’aube.

« Boris Gibé a construit sa création telle une bande dessinée, mais le découpage des scènes et la composition des images semblent empruntés au cinéma. »  
B.Masi – Libération

carnet de création

Teaser - 2006

Carnet de création - 2005

L’équipe :

Dans le phare :
Chifo & Bertrand Duval dans le role de René
Boris Gibé dans le role de Ferdinand

Distribution :
Direction artistique, conception & scénographie – Boris Gibé
Musique – Chifo
Machinerie aérienne – Bertrand Duval
Lumière – Julien Roure
Régie Plateau – Hervé Vallé
Administration de production – Bernard Saderne
Diffusion – Marie Claire Martin de Lavenère
Regard extérieur Pierre Krepper & Michel Cerda
Dramaturgie – Julie Berès
Chorégraphie – Sam Lefeuvre
Costumes – Charlotte Pareja & Florinda Donga
Construction – Nil Admirari & Les Choses de Rien

productions | co-productions | soutiens

Production : Les Choses de Rien

Coproductions : La Batoude – Beauvais, Circuits – Pôle cirque d’Auch, Cirque Jules Verne – Pôle cirque d’Amiens, Nil Obstrat – St Ouen l’Aumône, le Théâtre Firmin Gémier – Scène Conventionnée d’Antony

Avec l’aide de : ADAMI, Conseil Régional d’Ile de France, Jeunes Talents Cirque, Fondation Beaumarchais – SACD, Ministère de la culture – DMDTS, SPEDIDAM

Soutiens : Académie Fratellini, Espace Périphérique (Ville de Paris – Parc de la Villette), Jonglissimo – Reims, Les Noctambules, PLUC, Théâtre du Ranelagh

-

< Bull