Itinéraire d'une ligne artistique

Au commencement est née l’envie : de remettre le mot création à l’endroit du quotidien et de l’intime, de creuser un sillon avec d’autres, d’encourager les explorations artistiques en accompagnant les langages physiques issus du cirque, de la danse ou d’autres pratiques transdisciplinaires vers de nouveaux territoires de création, de nouvelles esthétiques, de nouvelles questions dramaturgiques. Boris Gibé, acrobate, danseur et directeur artistique de la compagnie de cirque contemporain Les Choses de rien, rêvait de trouver un lieu chargé d’une puissance poétique pour le dédier à ces recherches, à la résidence d’artistes ainsi qu’à la formation professionnelle.

Un nouveau lieu pour déployer les activités précédemment initiées en Bourgogne au travers de l’association La Gare qui a pendant cinq ans : accompagné de nombreux projets artistiques accueilli en résidence, organisé de riches rencontres publiques entre les artistes et les habitants, permis des collaborations importantes avec des acteurs régionaux. Fort aussi de trois années en tant qu’artiste associé avec la scène nationale de Besançon, pendant lesquelles, avec son équipe, ils ont expérimenté ce que voulait dire le travail de territoire et la médiation auprès des populations.

Aujourd’hui, il investit Le Moulin de Pierre entouré des gens avec lesquels il partage des affinités artistiques – Clara Gay-Bellile (architecte-scénographe, co-auteure des structures itinérantes de la compagnie) et Marie-Françoise George (conseil en communication culturelle) – mais aussi l’équipe qui l’accompagne sur ces projets artistiques depuis plus de quinze ans.

Soucieux de transmettre le potentiel de cette infrastructure unique et d’encourager le renouveau de ce projet hors normes, ils confient la gestion de ces espaces à « La Fabrique des possibles », structure associative constituée en septembre 2019 par des personnes partageant leur projet, leur vision et leur goût artistique. Dans cette complicité, La Fabrique des possibles accueille la compagnie Les Choses de rien en résidence permanente et se développe en parallèle comme un pôle de recherche artistique et pédagogique.